C’est à la vigne, que le vin se fait, 

A la reprise de ma première parcelle, mon travail a été  de redonner vie au sol en laissant l’herbe s’implanter, mais aussi en augmentant les pratiques prophylactiques; ébourgeonnages, effeuillages, vendanges en vert, afin de diminuer les applications de produits.

En cave ce n'est que suivi,

A la réception de la vendange, s'ensuit des gestes précis pendant les phases de vinifications et d'élevage, afin de se limiter au stricte nécessaire. Et ainsi bannir produits et pratiques qui cherchent à gommer le millésime, et le terroir.

 

Il m'est important que mes vins soit l'expression de ce qu'ils sont vraiment, et non de ce que l'on veut qu'ils soient.